J’aime bien le matin, même si parfois, il me procure des sensations bizarres. Je me sens parfois nostalgique, nébuleux, brumeux, incapable de projeter quoi que ce soit dans la journée qui s’annonce. Ça passe généralement au bout d’une heure ou deux, ce qui représente normalement le temps pour moi de trouver une agréable bande son pour la matinée. Ce matin, j’ai trouvé The Notwist et c’était bien.

Cliquez ici pour acheter !

  • Discipline

Je me lève toujours assez tôt, lorsque ce n’est pas très tôt. Ce matin, j’étais débout aux alentours de 5h30. J’ai mangé quelques grains de raisins et j’ai cherché de quoi réveiller mes oreilles. Mice Parade ? Trop obscur. Génésis ? C’est sympa, mais je décroche au 4ème titre. Amy Winehouse ? Je décroche au second. Tournant un peu en rond, je m’énerve un peu, et un CD rouge attire mon attention.

Je le saisis, découvre son auteur et tente de me remémorer quelques souvenirs en rapport. Acheté il y a quelques années, il me suggère un obscur groupe électro. Est-ce le cas ? Je n’ai même pas envie d’aller chercher la réponse sur Google. Autant le lancer et l’écouter, je n’ai de toute manière que ça à faire. L’idée fut excellente.

Pour garder le mystère, voici une photo live pas très claire

  • Dire non à la passivité

L’album lancé, je me laisse vite prendre par celui-ci. Doux, sans manquer de rythme, c’est prenant, sans en faire trop. C’est un peu comme la matinée que je suis en train de vivre, ça me remémore des choses sans trop les préciser. Pendant un instant, je ferme les yeux, surement un peu fatigué mais sans relâcher mon attention sur ce que j’entends. Je ne sais plus trop si je suis aspiré dans la musique ou en moi mais après tout… Qu’importe.

Pendant que les morceaux défilent, je n’ai pas besoin, ni même envie de me poser aucune question. J’ai juste besoin de ressentir chaque note comme il se doit. La musique qui passe dans mes oreilles semble faite de tout et de rien. Elle est parfois propre, parfois sale, parfois blessée ou plus sure d’elle. Elle me rappelle quelques moments de joie, de ceux qu’on ne sait parfois pas appréhender.

Parfois, la vie ‘’réelle’’ me rappelle son existence. Mon téléphone vibre et me fait sursauter. Je décide de ne pas m’en occuper. Quelqu’un me parle sur Facebook, mais je ne réponds pas. Je me mes debout, me connectant tout entier aux dernières chansons de l’album. J’ai besoin de ne pas être passif, j’ai besoin de ressentir ce que j’entends et ce qui me touche. Je ne veux pas terminer cet album en étant passif.

Le mystère, toujours (j’ai galéré pour les trouver, appréciez)

  • Le hasard fait bien les choses

Le hasard fait bien les choses puisqu’il m’a fait tomber sur cet album. C’est peut être aussi pour cela que vous êtes tombés sur cet article. Il n’y a qu’un seul moyen de le savoir. Faites ce que vous avez à faire et laissez vous prendre par ce qu’il vous propose.

La Bonne Bise