Les premiers albums des groupes cultes ont toujours une certaine importance, en plus d’être souvent très différents. Revenir plus ou moins régulierement sur leur conception et leur atmosphère fait partie de mes passe temps favoris. J’aime comprendre un contexte, saisir un concept, savoir ce qui se passait dans la tête des gens au lancement d’un groupe. Radiohead n’échappe pas à la règle.

Cliquez ici pour acheter !

  • Aucun lien, je suis fils unique.

J’ai un rapport assez drole avec Radiohead. J’ai réellement découvert le groupe lorsque l’on a qualifié l’un de mes anciens projets de ‘’Radiohead en plus lourd’’. Seulement, fait étrange, je n’avais jamais entendu une seule note du groupe à l’époque. C’est à peine si j’avais même déjà entendu ce nom.

J’ai donc découvert Radiohead avec un certain retard, et dans un désordre certain. ‘’Pablo Honey’’, premier album de la formation, est le dernier album à être passé dans mes oreilles, peu avant la sortie de ‘’In Rainbows’’. Ce fut intéressant. Intéressant et intriguant à la fois. La raison dans la paragraphe suivant.

Le même groupe, mais avant cet album, et sous le nom  »On A Friday »

  • I’m not just a creep

Non, cet album n’est pas que celui de la chanson ‘’Creep’’. Pour moi, c’est même tout sauf ça. Si la chanson est bien sympathique, elle n’est finalement que peu de choses au milieu des autres. ‘’Pablo Honey’’ est en effet un excellent album, n’ayant que très peu vieilli depuis sa sortie ! Et c’est peu dire !

Ca paraît bete à dire, mais il possède une qualité que le groupe aura parfois du mal à reproduire par la suite : les chansons sont toutes réellements bonnes. Que l’on ne se méprenne pas cependant ! Je ne suis pas de ceux qui affirment que tout était mieux avant. Seulement, il faut bien avouer que lorsque le groupe s’est perdu, il n’y est jamais allé de main morte.

Ici, tout semble à la fois un peu naif, mais aussi très équilibré. ‘’You’’ et ‘’How Do You ?’’ sont les meilleurs titres du premier quart de l’album, faisant oublier la célèbre chanson citée plus haut. ‘’Anyone Can Play Guitar’’, efficace à souhait, offre une belle transition vers ‘’Ripcord’’ marquant la moitié de l’album avec brio. Il est impossible de ne pas se laisser emporter, surtout lorsque tout se termine par la puissance de morceaux tels que ‘’Prove Yourself’’ ou ‘’Blow Out’’.

Le même groupe, à l’époque, et avec un champignon au milieu

  • Victoire

Vous ne connaissez pas cet album ? Découvrez le ! Vous connaissez cet album ? Redécouvrez le ! Sincère et touchant, sans artifices et sans aucune pose superficielle, il possède toutes les qualités pour plaire ! N’hésitez pas un seul instant !

La Bonne Bise !