littérature

Chronique Pratique : Le Livre Sans Nom – Anonyme

  • La question du challenge

Si vous vous posez la question, ‘’anonyme’’ n’est pas un pseudonyme. Bien entendu, ’Le Livre Sans Nom’’ est son titre et non pas une absence de dénomination. On peut donc bien imaginer que demander à un libraire ‘’Le livre sans nom’’ d’un auteur anonyme est un sacré challenge. Mais le challenge vaut clairement la peine d’être relevé.

Il y a quelques années, lire m’ennuyait quelque peu. C’est un fait que je confesse sans honte : rien ne trouvait grâce à mes yeux, tout ou presque m’ennuyait, aucun livre n’arrivait à capter mon attention plus de quelque chapitres. C’est à ce moment clé qu’un ami me prêta Le Livre Sans Nom, non sans m’en vanter les mérites pendant de longues heures. Intrigué, je me suis laissé faire sans trop discuter.

Pour être honnête, je ne crois pas l’avoir commencé tout de suite. Définitivement peu optimiste sur sa capacité à réveiller ma fibre de lecteur assidu, j’ai du laisser le livre quelques jours sur le coin de mon bureau. Peut être même que parfois, j’ai pu lui lancer quelques regards circonspects, comme pour le défier.

Finalement, probablement lors d’une coupure de courant, je me suis lancé. Pour commencer, j’ai lu le dos du bouquin. Que nous dit il ? Peu de choses finalement, on y parle d’une ville d’Amérique du Sud, d’un serial killer, de flics très spéciaux, de moines férus d’arts martiaux et d’un pierre précieuse. Si tout cela semble assez classique au premier abord, au fond… Pourquoi pas? Pourquoi ne pas se lancer ?

Classe et efficace, la couverture résume très bien le contenu.

  • L’incroyable révélation

Les premières pages donnent le ton. En premier lieu, il est frappant de noter à quel point le style d’écriture est rythmé et soigné. En quelques lignes, les images se font précises dans ma tête, me projetant sans mal dans le bar de Sanchez, à coté de cet inconnu franchissant la porte de l’endroit pour la première fois. De mon coté, quelque chose venait de se passer, et je n’ai pas lâché le livre avant d’en voir la fin.

Je crois avoir fini le livre en 2 ou 3 jours, manquant des heures de sommeil et accélérant mes repas pour ne pas perdre de temps sur ma lecture. En 500 pages, pour la première fois depuis bien longtemps, je me suis retrouvé ailleurs. Et tout en me faisant voyager loin de ma banale existence, cet auteur sorti de nulle part a su m’imposer avec talent une proximité jusque là inédite avec un univers écrit.

J’en ai lu des bons bouquins, des classiques comme des moins célèbres. Mais je n’ai jamais lu un livre comme celui-ci. Pour conclure, je vais vous laisser sur une anecdote terriblement personnelle.

Mon ex fiancée était une grande lectrice, bien au delà de ce que j’ai pu être d’ailleurs. Souvent, il lui arrivait de me confier ses émotions sur tel ou tel bouquin l’ayant fait pleurer. Je jalousais presque ce ressenti, ne m’étant jusque là jamais senti investi dans un livre. Pleurer devant un film, un concert ou en écoutant une musique, j’avais déjà vécu, mais pas pour autre chose.

Depuis, cet auteur anonyme est devenu le premier à m’avoir fait pleurer. Et pour cette sensation, et ce plaisir retrouvé de la lecture, je me dois de le remercier.

De votre coté, laissez vous tenter par ce concentré de talent, vous me remercierez également

Bonne lecture!

La Bonne Bise!

Disponible à la commande

4 Comments

  1. Certains pensent que c’est Robert Rodriguez l’auteur.
    Tu as lu les suites?

    • Domino

      Robert Rodriguez? Ah je ne connaissais pas cette théorie!

      Oui j’ai lu les suites et elles sont assez fantastiques je trouve! Je viens d’acheter le tout dernier là, Bourbon Kid, qui commence très bien!

      Tu as aimé les suites aussi?

      • Je crois que j’avais lu ça sur Wikipedia, les gens ont rapproché le style déjanté, les personnages barrés et les nombreuses influences du cinéma de Rodriguez.
        J’ai pas encore lu, mais ça m’a donné envie de m’y plonger. Je pense me faire « Ça », par rapport au film, puis cette série.

        • Domino

          C’est vrai que Rodriguez pourrait coller quand j’y pense!

          Mais oui, fais toi cette saga, c’est génial, ça se lit vite, fonce!

Leave a Reply

Theme by Anders Norén