Petite article nostalgie aujourd’hui. Alors oui, j’aurais pu continuer à me plaindre de quelques déceptions de l’année passée, mais bon… Autant varier les plaisir, non ? Et puis à l’écoute du dernier single de Linkin Park, le ‘’bien nommé’’ ‘’Heavy’’, je me suis dis que j’allais un peu revenir sur le groupe. Parce qu’il fut un temps où, croyez le ou non, le groupe valait le coup. Si si, j’insiste ! Et pour mieux comprendre en quoi, on va commencer par le début, avec non pas l’album mais l’EP Hybrid Theory !

  • Souvenirs, souvenirs (oui j’ai déjà utilisé ce titre)

J’ai un réel attachement à Linkin Park. Quoi qu’on puisse dire à leur sujet, je ne peux douter de leur sincérité. Ils ne sont pas les plus doués, ils ne sont pas les plus créatifs, mais depuis toujours, ils tentent des choses, plus ou moins maladroitement. Et c’est en quelques sortes ce qui me touche chez eux. Cette maladresse qui, parfois, donne lieu à des accidents heureux d’une réelle efficacité.

Cet EP est exactement ce que je tente de décrire. Sorti sous le nom d’Hybrid Theory, faisant ainsi de l’ouvrage une œuvre éponyme, il marque l’arrivée dans le groupe de Chester Bennington, qui deviendra le chanteur définitif du groupe. Comme pour acter cette renaissance après un premier EP assez gauche, il s’ouvre sur de douces cordes, tout en subtilité. Rien ne se laisse deviner sur la nature de ce qui va suivre et les harmonies vocales orientales appuient cette impression. Après un premier couplet tout en flow d’une fluidité indéniable et un refrain tout en puissance rock, alternant entre Mike et Chester, le constat est là. Il y a de l’évolution depuis les débuts.

‘’Technique’’ le second titre est un interlude instrumentale hip hop trop court pour être réellement apprécié, avec cependant le mérite d’amener la suite efficacement. ‘’Step Up’’ est en effet plus clairement hip hop, certes un peu plus convenue, mais définitivement bien fichue. ‘’And One’’ contraste alors dans enchaînement par son coté clairement rock, laissant le chant lead à Chester pendant presque toute la totalité du morceau. Pas d’ego en jeu, chacun à sa place. Instrumentalement, tout est en effet très bien placé, relativement bien produit, et arrive à sonner judicieux à chaque moment sans aucune fausse virtuosité.

Je n’ai pas trouvé de photo du groupe à l’époque, alors je mets cette vieille affiche du premier nom du groupe ici. Par pure fainéantise. J’assume

  • Le Charme de la jeunesse

L’EP se termine par les plus hip hop ‘’High Voltage’’ et ‘’Part Of Me’’. Une fois l’ensemble fini, un certain sentiment de satisfaction s’empare alors de l’auditeur. Découvrir cet EP donne le sentiment d’assister à la naissance de quelque chose de sincère, de touchant. C’est plein de maladresse, ça commence à s’affirmer, mais tout sonne définitivement ‘’vrai’’ sur cet EP. Et c’est probablement pour cette raison que je serais toujours attaché à ce disque et à ce groupe.

Je vous laisse vous faire votre avis !

La Bonne Bise !

Non disponible, épuisé, impossible à trouver, c’est la dêche! Mais si vous y tenez, je peux essayer quand même!