Tout le monde ou presque connait Jeff Buckley. Que ce soit via la fameuse reprise dont je tairais le nom, par sa voix exceptionnelle, ses compositions inspirées, ou sa fin tragique, tout le monde a déjà entendu parler du monsieur. Lorsque j’étais disquaire en magasin, j’ai pu constater plusieurs fois que seul ‘’Grace’’ semblait connu des gens. Comment est ce possible ? Comment est ce possible alors que l’album dont nous allons parler aujourd’hui est tout points fantastique ?

  • Chercher le pourquoi du comment

Lorsque j’essaye de comprendre pourquoi cet album semble inconnu pour beaucoup de gens, je n’y vois que deux options. Soit les gens ne fouillent pas, et se contentent d’aimer les choses en ‘’surface’’. Soit il y a un respect de la volonté de l’artiste à ne pas vouloir écouter quelque chose qu’il ne validait pas totalement. Car c’est bien ce dont il est question ici même, l’album étant la concrétisation d’un travail que Jeff n’appréciait apparemment pas tant que ça. Et lorsque l’on voit la perfection qu’il incarne, on ne peut que se surprendre d’un pareil constat.

‘’Forget Her’’ présent sur la réédition de Grace laissait déjà entrevoir ce que Buckley considérait comme un travail ‘’moyen’’. Le titre était d’une poésie onirique du plus bel effet, et laissait entrevoir l’étendue du talent que l’homme aurait pu développer sans sa dernière baignade fatale. Mais si ‘’Forget Her’’ était fantastique, il n’est qu’un amuse bouche vis-à-vis de l’album à suivre.

T’es dans ta jalousie, Jeff est… Euh… Bien assis?

  • Savoir bien commencer

Tout commence avec ‘’The Sky Is Landfill’’. Immédiatement attirant, profitant d’une production très léchée mettant en avant la pureté de la voix sans aucunement sacrifier les aspérités rock du morceau, ce premier titre fonctionne. Il n’y a finalement rien de plus à dire, ça fonctionne. Ça monte un peu en tension, ça redescends, ça semble se chercher tout en laissant le sentiment de s’être trouvé dès le départ… C’est génial

Juste derrière ça, ‘’Everybody Here Wants You’’ fait également son petit effet. Teintée de soul, de r’n’b, mais surtout d’une classe folle, la ballade dégage une sensualité qui fera tomber tout le monde amoureux de la voix de Jeff. Et lorsque je dis tout le monde, j’inclus les hommes, les femmes, les asexués, et j’en passe ! Cette chanson est irrésistible, de sa première note basse à sa dernière frappe de caisse claire jusqu’à, bien évidemment, sa dernière ligne de chant.

La simplicité de ‘’Opened Once’’, en guitare voix, est d’une touchante beauté mais c’est juste après que se situe le cœur du disque. ‘’Nightmares By The Sea’’ est pour moi LE morceau de Jeff Buckley. S’il ne fallait en retenir qu’un seul, ce serait celui-ci sans hésiter.

Le mec se la raconte quelque peu du coup

  •  »Nightmares By The Sea » = Chef d’oeuvre

A chaque écoute, sa guitare d’introduction, un peu sombre et inquiétante, soulignée par une frappe de batterie savamment dosée, me saisit. Le chant de Jeff s’immisce alors dans chaque petite particule de mon être. Il semble monter en tension sans en avoir l’air et se laisse transcender sur un refrain des plus enivrants. Et c’est à 2min08 que se produit l’épiphanie, la grâce musicale, sur un pont court mais d’une force évocatrice exceptionnelle. Si vous devez acheter ce disque pour un morceau, c’est pour celui-ci, croyez moi.

Après une si incroyable chanson, le reste de l’album pourrait presque paraître un peu plat. Ce n’est pas tout à fait le cas, qu’on se rassure. Le presque dansant ‘’Witches’ Rave’’ sait faire bouger et surprendre avec brio, tandis que ‘’New Year’s Prayer’’ dévoile quelque chose d’un peu oriental. ‘’Vancouver’’ très efficace dans sa mélodie, et tout en progression dans construction, amène avec talent vers le dernier morceau de l’album. Celui-ci se termine avec le minimaliste et ambiant ‘’You And I’’, presque a cappella. Une petite merveille.

Ouais alors que là franchement, aucune raison de se la raconter, cette photo étant clairement dégueulasse

  • L’Evidence

Voilà, je le sais, vous allez désormais écouter cet album. Vous allez l’apprécier, et penser à moi à chaque écoute. Votre vie s’en trouvera clairement transformé et vous m’en remercierez. Je suis un peu comme ça, je change les vies, c’est mon job. Bonne écoute en tout cas

La Bonne Bise

Disponible à la commande si vous le désirez