• Partie 1 : Quoi qu’est ce?

Si Tank Girl ne vous dit rien, tout le monde ou presque connait Gorillaz. Si ce n’est pas le cas, voila quelques mots clés pour vous rafraîchir la mémoire :Damon Albarn, dessin, Clint Eastwood. Ça y est, ça vous revient ?

Alors puisque qu’on se trouve dans la partie littérature du webzine, je ne vais pas parler de musique (quoi que). Mais du coup, je vais parler de dessin, et plus précisément de… bande dessinée puisque comme il est dans la présentation du site, je fais ce que je veux.

Avant Gorillaz, et bien avant le Tank Club de Pleymo, il y eut Tank Girl. Né d’un coup de folie aussi génial qu’impromptu. Et ça tombe car il s’agit là de mots totalement à même de décrire l’héroine principal de cette saga : Tank Girl ! Puisque vous l’aurez compris, le nom de la série est le nom de l’héroine, et inversement.

Pour définir la jeune femme, je dirais qu’elle est l’incarnation même du mot ‘’badass’’. Si vous avez plus de 50 ans, et que vous ne savez pas ce que signifie mot, je reconstruis ma phrase autrement : Tank Girl est une dure à cuire. Tatouée, piercée et le crane rasée, la jeune femme déambule dans un désert australien complètement punk et post apocalyptique. Elle est parfois seule, parfois accompagné d’un kangourou mutant, et fait parfois face au sergent Titbit. Voila, je vous laisse maintenant pour digérer ces mots clés : Australie, Kangourou Mutant, Sergent Titbit, Tank Girl.

Tank Girl, une bestiole non identifiée, du noir et blanc. Tout un style

  • L’évidence du talent

En fait, en une fois que l’on a intégré cet univers totalement foutraque, mais foutrement bien foutu, l’immersion se fait toute seule. Tank Girl a un charisme qui explose chaque page de la saga, les références à la pop culture sont légion, c’est très souvent drôle. Je me demande vraiment ce qu’on pourrait lui demander de plus.

Comme beaucoup, j’ai découvert l’ensemble à travers Gorillaz et je pense que si vous êtes sensible à l’univers décalé du groupe, vous trouverez votre compte ici. Pour tout dire, on peut tout à fait imaginer Gorillaz exister dans l’univers de la saga et inversement. On a affaire à cette même aura irrésistible.
La réédition sortie tout récemment comporte, en plus de l’intégrale, moults commentaires et précisions sur l’œuvre. L’édition est très belle, le papier leché sans que les pages ne collent, c’est un bonheur.

Pour conclure, je ne dirais donc qu’une chose : faites vous une faveur, offrez vous un moment d’évasion totalement frappadingue avec l’une des meilleures héroïnes du genre ! Lisez Tank Girl !

La Bonne Bise

Non Disponible dans la boutique, ne soyez pas timides: Contactez moi, et je vous fais une offre sur ce produit en 24h! Si elle vous convient, l’objet vous sera envoyé sous 5 jours!