A la base, j’avais prévu un article musical. Et puis un ami est venu me demander avec enthousiasme si j’avais vu le film « ‘A Serbian Film ».Oui, je l’ai vu et SPOILER j’ai trouvé ça profondément ridicule. Il en fut plutôt étonné et après un petit échange sur le sujet, j’ai décidé de remplacer mon article musical par celui-ci. Parlons bien, parlons peu, parlons du film.

  • Pour commencer

J’ai mis très longtemps avant de voir ce film et ce pour plusieurs raisons. La première étant que je ne suis pas un grand fana de films de type ‘’gore/trash/porn/snuff/inserez ici toute mention gore’’. Ça ne me fait pas peur, ça ne me traumatise, ça ne me dégoûte pas, mais ça ne m’apporte rien. Par pure curiosité et intérêt cinéphile, j’en ai vu une paire et suffisamment pour me dire que ce n’était pas mon genre.

La seconde raison est la surabondance de superlatifs sur le film. Lire ici et là qu’il s’agit du film ‘’le plus subversif’’ de tout les temps, qu’il est ‘’totalement insoutenable’’ et j’en passe, ça ne me rassure pas. Pourquoi ? Car il y une assez forte probabilité d’exagération sur le sujet. Mais comme je le répète sans cesse sur ce site, il faut savoir faire sauter ses préjugés. C’est donc au bout de quelques années, l’esprit totalement neutre que j’ai lancé le film maudit.

Par exemple, on peut voir que… Ah ben non ça c’est Split de Shyamalan, un excellent film, LUI!

  • Une idée ne suffit jamais

Le point de départ du film est simple : Un ancien acteur X, dont la vie n’est pas des plus simple, accepte un contrat avec un producteur de film pour le moins étrange, ceci dans le but de sortir sa famille de la pauvreté. L’homme est ‘’charismatique’’ mais semble avoir des goûts … Particuliers. Rassurez vous (quoi que), cela n’a aucun rapport avec les goûts particuliers de Monsieur Christian Grey.

Rapidement, notre ‘’héros’’ se trouve donc pris dans une spirale de vice et de décadence, bla bla bla…

C’est pas con comme point de départ hein ? C’est même une relative ‘’bonne idée’’ d’ailleurs ! Mais comme je le dis souvent, une bonne idée ça se travaille et pour résumer parfaitement ce film, je citerais en partie un avocat ayant plaidé contre ce film : ‘’C’est grotesque à plusieurs niveaux’’. Et je rajouterais en plus de ça que c’est ridicule, invraisemblable, faux, mal joué, mal réalisé. Ce qui fait beaucoup pour un film. Surtout en considérant que la somme de tout ces défauts annule le propos soi disant subversif du film.

Par contre, là on voit bien que… Ah ben non, c’est une photo de Matrix… Vous avez vu qu’ils pensent faire un reboot?

  • Une mauvaise blague douteuse, rien de plus

Pour amorcer la conclusion de cet article, je vais prendre un exemple simple. Imaginez vous une personne relativement proche de vous, dont vous connaissez l’humour douteux, et portant une sorte de bébé jouet en plastique. C’est fait ? Maintenant imaginez que cette personne, avec un jeu d’acteur parfaitement aux fraises, vous dise quelque chose du style : ‘’la poupée c’est toi et je vais te violer’’. Vous visualisez ? C’est un peu gênant, n’est ce pas ? Mais vous savez que cette personne a un humour douteux, donc ça ne vous procure rien de plus qu’un vague ennui pour sa personne très peu crédible. Voila ce que me provoque le film : rien n’y est crédible. Et c’est surement aussi bien finalement.

Parce que, oui, des choses dérangeantes y sont présentés et abordés. Ça parle de viol, de nécrophilie, de pédophilie, ce n’est pas rien. Mais comme l’ensemble est porté par une réalisation nanardesque (cette lumière improbable), un jeu d’acteurs ultra vide (performance au delà du conceptuel) et des effets spéciaux digne d’une classe de maternelle découvrant la pâte à modeler, on ne croit à rien. Un peu comme quand votre meilleur pote débile vous fait une blague douteuse. C’est gênant parce qu’il est con, et non pas car il y a une probabilité que sa blague douteuse se réalise.

Bon c’est vrai que là en revanche… Ah mais non c’est Morse ça, un autre EXCELLENT film ! Putain, Todd, Willy, vous êtes cons à avoir changé les photos !

  • Une perte de temps

On va finir la dessus d’ailleurs : A Serbian Film est un film con. Il n’y a rien de plus à en dire. Il ne suffit pas se dire ‘’eh je vais montrer des bébés en plastique se faire violer et des mecs se faire une femme morte pour être trop badass’’ pour être un artiste subversif. Ça ne fait d’ailleurs ni de vous un artiste, ni même quelqu’un de subversif. Ça fait juste de vous un con, un gros con même.

Ne perdez pas de temps avec ce film, et ne me remerciez pas pour vous le faire éviter.

La Bonne Bise