• Avis à la population, ceci n’est pas un exercice

Élitistes de tout poils, amateurs de jazz rock fusion à tendance post progressive, fieffé menteurs niant avoir un jour aimé une musique composé de moins de cinq accords, cet article n’est probablement pas pour vous. Cet article va parler de Pleymo.

J’aime tant cet album et j’ai tellement voulu en parler que je ne sais presque pas par où commencer. Devrais je faire un historique du groupe ? Aucun intérêt. Vais je choisir un titre à titre ? Idem. Cet album a plus de dix ans et il n’a jamais baissé dans mon estime. C’est à dire qu’à aucun moment, et malgré mes très nombreuses écoutes, je n’ai été capable de réviser mon jugement dessus. De la première note à la dernière note, tout y est parfait. Tout me touche comme au premier jour.

Alphabet Prison parle d’adolescence. Mais aussi de passage à l’age adulte, de rage, de naïveté, de voyage, de guerre, et j’en passe. Plus que ça, cet album parle comme un adolescent à un adolescent. C’est donc parfois naïf, parfois maladroit, mais c’est toujours sincère. A un moment où Pleymo n’avait clairement plus le vent en poupe, et où le groupe aurait pu faire un album ‘’retour aux sources’’ pour tenter un nouveau départ, il n’en fut rien. Le groupe assuma sa fin, allant jusqu’à la mettre en scène dans un ultime clip, et se dit que quitte à partir… Autant que ce soit en beauté.

Legal, Le gout

  • Non, non, rien n’a changé

Tout est dans cet album. En premier lieu, il y a un vrai sens de l’écriture avec de vrais beaux refrains, de très belles mélodies et des paroles bien moins bêtes qu’elles ne semblent l’être. L’introduction de ‘’Vanité’’ rappelant vaguement Rage Against The Machine, Le refrain ultra puissant de ‘’Galaxie Autarcique’’, le riff dansant de ‘’BlockOut’’, sont tant d’éléments d’une efficacité surpuissante. 10 ans après, ça ne vieillit pas. J’insiste.

Mais lorsque le groupe essaie des choses réellement différentes, ça fonctionne à 100% également figurez vous! Que ce soit l’avancée tout en nuances de ‘’Un Parfum nommé 16 ans’’, les ambiances inspirées de A Perfect Circle sur ‘’Je regrette’’ ou même le guitare voix de ‘’Qu’est ce qu’il nous restera’’… Tout ça fonctionne. Rien n’est à jeter sur ces 13 titres, ça fonctionne à 100 putain de %.

Je pourrais parler de ce disque pendant des heures, décortiquer les paroles et le moindre riff. 10 ans après, j’ai toujours la sensation que cet album fait écho à tout ce que j’ai été et tout ce que je suis en partie aujourd’hui encore. J’en ai écouté des choses depuis, mais je n’ai jamais renié celui que j’ai été. On peut aimer le néo jazz rock fusion et le néo métal rock qui tente des choses. Ce n’est pas incompatible.

En conclusion, je dirais que c’est peut être ça, le secret de l’immortalité : tenter des choses. Cet album est pour moi immortel. Si vous aussi, vous n’avez pas renié ce que vous avez été à un moment lointain, cet album est fait pour vous !

La Bonne Bise

Disponible sur le store en version collector deluxe! Contient la première édition du livre  »Helmet Boy » par Mark Maggiori et un DVD exclusif! Edition rare par ici:
https://www.discogs.com/fr/sell/item/427111594