• Objectivité ou subjectivité?

Pour ceux qui ne le savent pas, je suis brésilien. Pour ceux qui ne le savent pas non plus, Paulo Coelho l’est également. Cet article peut paraître donc potentiellement non objectif et je tiens à vous rassurer : C’est très probablement le cas.

Si je ne me trompe pas, et c’est le cas, L’alchimiste est le deuxième livre du monsieur. Alors soyons honnêtes : je n’ai jamais lu le premier, je n’en parlerais donc pas. Hop la, vous n’avez rien lu, revenons au bouquin. L’alchimiste est donc ce qu’on pourrait qualifier comme un livre de ‘’philosophie romancée’’. Je suppose que ça vous semble un peu vague, donc je vais développer.

La philosophie, tout le monde voit ce que c’est. On échange, on pense, on réfléchit au sens du monde et on en tire des conclusions jamais réellement concluantes sur la signification de tout ça. Du coté du roman, tout le monde aussi doit à peu près savoir de quoi ça s’agit. Situation initiale, élément perturbateur, péripéties, résolution, fin. Je suppose que ce schéma vous parle également, n’est ce pas ? Eh bien, maintenant mixez les deux pour avoir de la philosophie romancée

Paulo Coleho, pour ceux qui ne l’auraient pas deviné

  • La Légende Personnelle

Pour en venir au thème de ce délicat ouvrage, je vais vous poser une question : Avez-vous déjà eu le sentiment d’avoir une sorte de destinée à accomplir ? Il est fort probable que la réponse à cette question soit positive. Finalement, il est même tout à fait probable que tout enfant ait eu un jour le sentiment d’avoir quelque chose de précis à faire sur cette terre. Il ne faut d’ailleurs par y voir par la quoi que ce soit de mégalomane, non. Une destinée est à la hauteur de chacun, l’important étant de l’accomplir. C’est ce que ce livre nomme ‘’La Légende Personnelle’’.

Tout le monde a une Légende personnelle. Et ce que veut transmettre ce livre, c’est l’envie de l’accomplir. A travers l’histoire de Santiago, jeune berger à la recherche du but de sa vie, l’ouvrage transmets un réel message de volonté, d’opiniâtreté et d’envie de vivre. Ça peut paraître naïf pour les plus blasés d’entre vous mais avec un peu de recul, je pense sincèrement que ce genre de message est nécessaire. Au delà de ça, je pense même que ce livre est nécessaire et ce, même si vous êtes blasé.

Car on n’est souvent pas blasé sans raison. Alors ma foi, quel que soit l’endroit où vous êtes sur le chemin de votre vie, lisez ce livre. Il est bien écrit, court, rythmé. Il vous laissera un souvenir qui vous servira forcément à un moment X ou Y, j’en suis intimement convaincu.

Et je suis convaincu que vous me remercierez de la découverte, comme tout ceux à qui je l’ai conseillé !

La bonne bise !

Non disponible dans le store, mais contactez moi pour que je vous en trouve un exemplaire!