Il y a très longtemps, dans une galaxie pas si lointaine puisqu’il s’agit de la notre, existait des jeux vidéos d’un autre genre. En effet, lors de sa sortie, un jeu était fini de A à Z et n’avait besoin d’aucun patch pour être joué. Plus incroyable encore, sa durée de vie pouvait être conséquente dès le départ et ne nécessiter aucun DLC pour paraître complet. Les jeux dont je vais vous parler font partie de ceux-ci. Pour le meilleur, et sans aucune notion du pire, parlons de Kingdom Hearts !

  • Un peu, mais alors juste un peu, de précisions

Pour être tout à fait précis, je vais parler en fait de 3 épisodes de Kingdom Hearts. Si vous vous demandez pourquoi, la raison est simple et limpide : Kingdom Hearts 1.5 est une compilation. Mais pas n’importe quelle compilation , voyez vous ! Celle-ci regroupe donc sur le même disque Kingdom Hearts premier du nom, dans sa version Final Mix, ce qui est assez génial, mais j’y reviendrais. On y trouve aussi Kingdom Hearts Re :Chain Of Memories, ce qui est encore plus fou et j’y reviendrais aussi. Et pour finir on y trouve les cinématiques de Kingdom Hearts 358/2 Days. Autant vous dire qu’avec tout ça, vous en avez pour plus d’une cinquantaine d’heures de bonheur. Que demander de plus ?

Des explications ! C’est en effet votre droit, et je suis là pour y répondre ! Et puisqu’il faut parler de trois jeux, je vais essayer d’être simple et concret. Un dossier sur la série viendra un jour ou l’autre, soyez en sur !

Sora, accompagné de compagnons inutiles à présenter

  • Kingdom Hearts : Final Mix

Alors que dire sur ce premier épisode ? Fusion des univers de Disney et Square Enix, destiné à être un produit assez enfantin avant que Tetsuya Nomura insiste sur certaines directions, Kingdom Hearts est une merveille. Et je parle pas simplement que de ce premier épisode, mais de la saga dans son entièreté. Pour rester concentré sur ce qui nous intéresse cependant, je définirais ce premier épisode comme un Action RPG teinté d’un univers onirique et plein de surprises.

Sora est le héros de cette histoire, jeune adolescent plutôt bien dans sa peau (ça change), se trouvant éjecté de son Ile natale après une tempête pour le moins… Mystique. Se retrouvant écarté de ses deux amis Kairi et Riku, il fera alors équipe avec Donald et Dingo pour tenter de les retrouver. Il participera aussi à la quête de ses deux nouveaux compagnons, ceux-ci cherchant le roi Mickey ayant disparu depuis peu. Ils traverseront moults mondes Disney, se frotteront à des antagonistes liés aux mondes qu’ils traverseront mais pas seulement…

Pas seulement car, contrairement à ce qu’on pourrait penser, le jeu réserve bien plus de surprises qu’on ne peut le penser. Se révélant assez profond, que ce soit dans les thèmes abordés tout comme dans son gameplay, ce premier épisode marque le départ d’une série qui ne connaîtra que peu de faiblesses. Pas loin d’une dizaine d’épisodes plus tard, ce premier volet n’a presque pas pris une ride. C’est dynamique, inventif, avec un sens de la narration assez exceptionnel faisant qu’on ne s’y ennuie jamais. Jamais, vous m’entendez ? Jamais ? Et si vous ne me croyez pas, jouez y ! Vous comprendrez ce que je veux dire ! Je finis ce paragraphe avec l’intro du jeu, rien que pour vous tenter !

  • Kingdom Hearts Re:Chain Of Memories

Ce premier épisode décrit dans ses grandes lignes, passons au deuxième jeu ! Celui-ci est la suite directe du premier épisode, et ne s’appelle pas 2 car… Car c’est comme ça ! Reprenant donc un univers similaire, mais laissant le joueur seul pour cette fois, ce Chain Of Memories est à la base sortie sur Game Boy Advance.

Bon alors, vous vous imaginez bien que les graphismes étaient assez différents hein ? C’est en effet le cas, et le jeu a donc été entièrement refait avec le moteur de Kingdom Hearts 1 ! Le résultat est donc à même d’offrir une agréable transition qui se laisse apprécier sourire aux lèvres.

Si les graphismes restent très proche du premier épisode, le gameplay subit un changement certain. Pour être clair, on reste dans l’Action RPG, mais avec des cartes. Un peu déconcertant au départ, mais terriblement riche sur la longueur, le système offre une expérience probablement plus tactique que celle du premier épisode.

Bon après, il faut bien être conscient que tout le monde n’accroche pas aux cartes. Mais l’importance scénaristique de ce qui est développé dans le jeu justifie tout à fait un certain acharnement de la part du joueur. Il en sera grandement récompensé, croyez moi, d’autant plus que le jeu propose deux aventures différentes. Sora et Riku sont en effet contrôlables, avec un système de jeu un peu différent pour l’un et l’autre.

Quand je vous dis que vous en aurez pour votre argent…

La version Game Boy Advance …

… La Version HD

  • Kingdom Hearts 358/2 Days

Pour finir, parlons de 358/2 days, le volet DS. Ici, les choses sont un peu différentes puisqu’il ne s’agit pas réellement d’un jeu. Aurais je menti ? Oui et non, puisque c’est ici l’intégralité des cinématiques du jeu qui nous est présenté. Si ce choix peut paraître étrange, il peut se justifier par la difficulté de transposer des éléments de gameplay DS sur un écran de télévision non tactile. Et puis comme le jeu est surement l’un des seuls de la série à être un peu faible dans son gameplay, est ce vraiment un mal ?

Toujours est il que son scénario possède de quoi tenir en haleine. Le long des 2h que dure ce ‘’film’’, l’attention se porte donc autour de Roxas, jeune porteur de Keyblade mystérieux, et son appartenance à une organisation tout aussi mystérieuse. L’histoire prépare le joueur de belle manière à Kingdom Hearts II, et trouvera écho jusque dans les derniers épisodes sortis récemment sur PS4. Il ne faut donc aucunement négliger ce volet !

  • Une conclusion assez évidente !

Alors je récapitule. On a donc 3 épisodes d’une série déjà mythique, offrant ensemble plus de cinquantaines d’heures de bonheur. Le tout est en HD avec un excellent doublage américain, et pour un prix frôlant l’indécence tant il est raisonnable. Véritable modèle de gameplay pouvant donner des leçons à beaucoup de productions récentes, Kingdom Hearts se doit d’être dans votre ludothèque ! Que ce soit pour vous-même, ou bien votre petite sœur ou vos enfants, ce jeu doit être fait au moins une fois dans sa vie.

Parce qu’on a tous été enfant un jour, et parce qu’on a tous grandi également. Et Kingdom Hearts parle, en partie, de ça. Ce qui est une excellente raison de s’y plonger !

Faites moi confiance et faites vous plaisir !

La Bonne Bise !

Disponible sur le store à cette adresse :

L’adresse en question

Allez, et juste pour le plaisir…