L’espace douceur du jour est attribué aujourd’hui à Kaki King. Alors que je rangeais tranquillement mon petit stock de CD lorsque soudainement, je suis retombé sur cet album. Il était 6h du matin et j’avais besoin d’un peu de douceur pour commencer la journée. Suivant mon instinct, j’ai donc lancé ce disque, me donnant alors confirmation d’un de mes principes de base : toujours suivre son instinct.

  • L’Instinct, toujours l’instinct…

J’ai découvert Kaki King au gré de mes errances sur youtube. Le premier titre que j’ai pu entendre d’elle était le très efficace ‘’Pull Me Out Alive’’, que je vous conseilles d’aller écouter et ce même s’il n’a aucun rapport avec l’album en question. Le titre est efficace, très joliment écrit et présente une très belle facette de la demoiselle. Détail amusant cependant, malgré le plaisir de cette découverte, je n’ai pas tout de suite été fouiller plus loin dans sa discographie. Pourquoi ? Je n’en ai aucune idée. Mais comme on dit chez moi, et un peu partout ailleurs : Mieux vaut tard que jamais.

L’album de jour fut donc le premier album de la reine King à atterrir dans ma discothèque. L’achat se fit selon un principe bien ancien : l’affinité avec la pochette. Eh oui, messieurs dames, il fut un temps où l’on ne pouvait pas écouter un CD avant de l’avoir acheté. Cette pochette m’a donc inspiré, que ce soit par sa simplicité ou par son petit quelque chose de mystérieux. Une fois de retour à la maison, je me souviens avoir écouté le disque plusieurs fois, bercé par sa douce mélancolie tout autant que par ses arrangements feutrés.

Et si le charme opère à chaque écoute, rien ne me reste en tête bien longtemps. Je redécouvre cet album à chaque fois. C’est étrange, n’est ce pas ?
Dire en quoi cet album semble attrayant me parait compliqué. Ce n’est pourtant pas en raison d’une musique difficile d’accès, puisque tout en étant recherché, les mélodies sont d’une belle efficacité. Autant être clair : Kaki est une excellente chanteuse et musicienne, subtile, habile, créative. Tout cela est d’un charme certain auquel il est difficile de résister.

Mais ce charme ne s’inscrit pas en moi. Et pourtant il me séduit à chaque fois. Vous saisissez tout le paradoxe ? Cet album est en fait comme une sorte d’aventure éphémère ponctuelle. On peut y goûter, s’y laisser tomber, s’y perdre, et une fois fini, tout disparaît. Les souvenirs ne seront jamais totalement précis, et le flou nous laissera une sensation étrange indéfinissable. Seulement lorsque l’aventure se représentera, on se laissera happer à nouveau. Parce que notre instinct nous dire que même si tout cela ne dure pas, les sensations valent la peine d’être retrouvées.

La simplicité d’un charme spontané

  • L’Evasion, toujours l’évasion….

Comment conclure ? En quelque sorte, cet album est une très jolie incarnation de ce que la musique doit être : de l’évasion. Alors si vous êtes en recherche d’une parenthèse, de quelques frissons, et d’excellentes chansons, laissez vous faire, tout est dans ce disque.

La Bonne Bise

Disponible sur le store en cliquant sur le mot ici, pas celui ci, mais celui ci : ici !