• J’ai peur

On m’a souvent dit que la curiosité était un vilain défaut. Je répondrais sans hésiter : ça dépends. Voila, c’est dit. Merci Bonsoir

Vous savez quel est l’ex membre de Led Zeppelin le plus intéressant à suivre en solo? John Paul Jones. Et figurez vous que c’est grâce à lui que j’ai découvert Madame Galas. Collaborant ensemble pour l’album The Sporting Life, la voix de cette femme m’avait alors laissé une sacrée impression. Stupéfaction, malaise, envie d’en savoir plus ? Je ne sais même plus vraiment ce que j’ai ressenti mais quelque chose d’intéressant est à signaler depuis. Personne autour de moi n’a jamais pu écouter bien longtemps quelque chose où la dame apparaissait. N’est ce pas la un fantastique argument de vente ?

Dire que Madame Galas a une voix assez unique revient à faire d’un doux euphémisme une lapalissade clairement éhontée. Diamanda Galas n’a pas qu’une voix unique, elle a surtout une manière de chanter complètement improbable. Ici seulement accompagné d’un piano, sa voix se fait tantôt caverneuse, chevrotante, ou en dissonance complète avec sa musique. L’ambiance se fait alors  presque maléfique,  comme un envoûtant malaise.

Diamanda Galas

Une sorte de… Nana Mouskouri… Dark? Je… Suppose… (Oui car elle est grecque, appréciez le raccourci)

  • Non mais j’ai vraiment peur en fait

Ce disque est en fait comme un excellent film d’horreur. Ça met mal à l’aise, mais on est hypnotisé par ce qu’on voit, même si ça parait insoutenable. On se demande toujours comment elle peut aller au delà de certaines limites musicales et lorsqu’elle y parvient, on est plutôt ravi d’avoir dépassé notre appréhension pour découvrir le résultat!

Avant-garde et franchement pas très pop, Diamanda Galas sait cependant écrire et interpréter des chansons, voyez vous! Elle est presque semblable à une sorte de sorcière sorti d’un autre temps, lançant ses chansons comme on lancerait des sorts sur un public semblant hypnotisé par son art. C’est d’ailleurs un peu dans ces termes qu’elle se définit, définissant plus ou moins son art comme une tentative de mettre le public en face de choses dont ils ignorent le sens.

Est-ce que tout cela va trop loin ? Est-ce la bonne voie à suivre ? Y a-t-il seulement une bonne voie à suivre en musique ? Y a-t-il une vérité absolue en art ?

Diamanda Galas ne réponds bien évidemment pas à cette question mais offre à travers le prisme de ses morceaux une vision de sa vérité. Et même si celle-ci peut paraître gênante, il y a fort à parier qu’elle saura trouver nombre d’adeptes !

Allez, je vous laisse, vous me remercierez plus tard!

Disponible sur le shop, pour les fans des Swans, de Jarboe, et Olivier Messaien
https://www.discogs.com/fr/sell/item/426756303