Récemment, j’ai réécouté quelques titres de Mass Hysteria. Rapidement, une évidence m’est alors revenue en pleine tête : C’est très mauvais. Ne comprenant définitivement pas comment on peut classer ce groupe de fête foraine parmi les grands noms français du métal, j’en viens à me repasser l’excellent dernier album d’un groupe dont le talent n’est plus à prouver : Psykup.

  • Il est gouleyant, il a de la cuisse

J’ai toujours bien aimé Psykup. Mais mon attachement à ce charmant groupe toulousain(g) se frottait à un problème de taille : mon impossibilité à retenir a peu près correctement leurs chansons. Alors, oui, il est vrai que la musique du combo est relativement peu facile d’accès au premier abord. Oui, il est assez compliqué de chanter ça sous la douche même si au final, cela n’empeche guère d’apprécier le groupe en question. De toute façon, qui ose prendre encore des douches en 2017 ?

Qu’importe la réponse à la question précédente, puisqu’en 2017, Psykup se décide à sortir un nouvel album. Après les disques successifs de My Own Private Alaska, Terre Neuve, The Black Painters et Cancel The Apocalypse, cela fait bien plaisir de revoir Matthieu Miegeville rejoindre ses anciens compères, c’est-à-dire l’incroyable Julien Cassarino, le flamboyant Brice Sansonetto et… Deux petits nouveaux venus remplacer David et Pelo à la guitare et à la basse.

Si Victor n’est arrivé avec sa guitare qu’après la composition de l’album, Julian, le nouveau bassiste, a beaucoup contribué à ce nouvel effort. Du coup, puisque je sais que c’est ce que vous attendez, parlons de ce nouvel effort ! Non, parce que voilà, on discute, on discute et pendant ce temps là hein, rien ne se passe !

Regardez comme ils ont l’air contents de leur album! C’est mignon!

  • Il attaque sèchement le palais, mais il manque pas de retour

Pour tout vous dire sur cet album, sans censure, et sans tergiverser, je n’irais pas par quatre chemins. De toute manière, qui ose tergiverser en2017 ? Inspirons nous de ce Psykup 2.0 pour nous exprimer.

En 2017, Psykup est plus en forme que jamais. C’est toujours aussi barré, mais c’est aussi intelligemment bien plus équilibré. A tel point que, miracle, je connais bientôt l’album par cœur. Les morceaux ne sont ni trop longs, ni trop courts. Par contre, ils sont beaucoup trop bons pour que l’on en zappe une seule seconde. Et ça, c’est vraiment bien !

De la première à la dernière note, ça fourmille d’idées et d’humour. L’introductif ‘’Violent Brazilian Massage’’ ouvre le disque en assumant totalement son titre, donnant ainsi le ton de l’album. Violent, il l’est. Brésilien, il ne l’est surement pas autant que moi mais putain, rythmiquement, y a quand même une section qui déchire ! Et en parlant de section, on notera la participation totalement folle d’une section de cuivres du plus bel effet ! Ça doit être là que se situe le coté ‘’massage’’, dans ce genre de nuances plein de surprises toniques et rafraîchissantes !

Psykup est de retour mais c’est un secret

  • Vous pouvez servir

En terminant une nouvelle écoute de cet album, ainsi que cette chronique, je réalise quelque chose. Psykup est de retour, dans une forme olympique, et à travers un album qui sonne comme un nouveau départ du plus bel effet ! Je suis désormais un homme heureux, c’est (presque) comme si Mass Hysteria n’avait jamais existé !

Alors voilà, c’est dit : ne perdez pas votre temps en recherche inutile, ou en nostalgie peu constructive. Il y a d’excellents groupes en France, d’hier et d’aujourd’hui ! Psykup en faisant partie, que vous découvriez le groupe ou non, il n’y a plus qu’un pas à faire pour plonger dans ce nouvel album !

La Bonne Bise !