Faire un film, ce n’est pas facile. Est-ce que je vous apprends réellement quelque chose ? Est-ce que je tente d’invoquer une indulgence certaine par rapport à ce qui va suivre ? Je ne pense pas. Cependant, il est toujours important de remettre les choses dans son contexte. C’est à mon sens comme cela que doit être vu ‘’Lost River’’, le premier film de Ryan Gosling.

  • Tourner n’est pas jouer

J’ai découvert Ryan Gosling avec ‘’Drive’’ et ‘’Only God Forgives’’, deux films que j’ai beaucoup apprécié. Inconsciemment, ou pas, lorsque j’ai appris que le monsieur se lançait dans la réalisation de son premier film, j’ai inévitablement lié celui-ci à sa performance d’acteur. Et pourtant, les vrais savent, la comparaison n’a pas vraiment de sens.

Ecrire un film n’est pas jouer un film. Jouer un film n’est pas réaliser un film. Et ces comparaisons fonctionnent dans tout les sens. Cependant, lorsqu’on aborde Lost River avec un peu de recul, on constate une certaine cohérence entre les meilleurs rôles de Monsieur Gosling, sa musique et son premier film. Explications dans la suite.

Bones, le héros

  • Oui, mais…

Lost River nous parle de Bones, un jeune homme qui arpente les ruines d’une ville presque abandonnée pour y trouver du métal à vendre. Il vit avec sa mère et son frère dans une pauvre petite batisse dont ils risquent d’etre expulsé. La vie ne va pas très bien pour eux, et la mère de Bones finit par accepter un emploi plutôt particulier pour subvenir à ses besoins. Entre temps, Bones trouve un lac artificiel mystérieux, menant à une ville engloutie. Il rencontre également sa voisine, Rat, dont il va se rapprocher petit à petit. Tout cela est un peu triste, et un peu joli à la fois.

Le film est globalement une réussite. C’est très bien réalisé, avec une réelle maîtrise technique, et un vrai sens du détail. Visuellement le film est beau, avec un beau sens de la narration et une rythmique de montage collant bien à l’ambiance du film. Les acteurs sont bons, servent parfaitement le propos assez évanescent du scénario et semblent à l’aise dans leur rôle. La musique sait créer son effet, mais aussi se faire oublier parfois. Sur le papier, vraiment, tout est bon.

Mais quelque chose manque, sans que l’on puisse mettre le doigt dessus. Lors de mon premier visionnage, je suis sorti un peu décontenancé de la salle. Si le film me paraissait bon, il me posait beaucoup de questions. En le voyant à nouveau, la réponse me semble un peu plus claire : ce premier film est un peu trop académique. S’il témoigne, comme je le disais plus haut, d’une certaine plume cohérent avec les autres œuvres de son auteur, il semble un peu trop propre pour sublimer son idée de base. C’est un défaut qui n’est aucunement rédhibitoire, mais il doit être signalé !

Rat, jouée par Saoirse Ronan, très bon personnage cependant un peu prévisible.

  • Ce qui est bien, mais pas top

Alors voila, on peut résumer les choses ainsi : Ryan a du talent, c’est indéniable. Ryan semble même avoir de quoi créer un véritable univers cohérent autour de ce qu’il est. On retrouve dans ce premier film les éléments qui façonnent sa musique mais aussi certains choix de carrières et manières de faire. Mais par son ton trop policé, Lost River peine à convaincre totalement. Il reste tout à fait agréable et respectable pour un premier film, mais sans jamais dépasser cette sensation. A voir donc, mais en connaissance de cause !

La Bonne Bise !