musique

Chronique Pratique: Linkin Park – One More Light

Alors voila, on en serait là. C’est donc ainsi qu’un groupe balayerait d’un coup de main la quasi-totalité d’une carrière parfois discutable mais non dénué d’éclairs de talent ? Pour terminer une semaine qui sera marquée par la mort d’un grand nom de la musique, parlons de la mort artistique d’un groupe qui avait pourtant plus d’un élément pour réussir. Parlons de ‘’One More Light’’ de Linkin Park.

  • Tout n’est pas si facile, tout ne tient qu’à un fil

Il est possible qu’aux yeux de certains, cette chronique paraisse un peu facile à écrire. Si je peux comprendre le ressenti, je me vois obligé de leur dire qu’ils ont torts. Prendre du recul sur une œuvre n’est pas une chose aisée, d’autant plus si celle-ci provient d’un groupe que l’on apprécie.

Jusqu’à aujourd’hui, j’appréciais plutôt bien Linkin Park. J’aime aimé ‘’Hybrid Theory’’, beaucoup aimé ‘’Réanimation’’ et tout simplement adoré ‘’Meteora’’. Pour certains, le groupe commençait pourtant à déjà montrer quelques signes de faiblesse lors de ce second opus. Une fois encore, je suis contraint de leur dire qu’ils ont torts.

‘’Meteora’’ n’avait rien de faible dans sa concrétisation. Il ne représente que l’aboutissement du chemin parcouru depuis leurs débuts. La où ‘’Hybrid Theory’’ sonne parfois naïf, ‘’Meteora’’ profite de toute l’expérience acquise sur ‘’Réanimation’’ pour proposer quelque chose de plus abouti et complet. Il était, et reste depuis, la quintessence du son Linkin Park.

Une photo promo qui annonce la couleur, je vous laisse deviner pourquoi

  • Personne n’est parfait

Seulement voilà, Linkin Park s’est trompé sur sa propre identité. A l’instar des Deftones qui ont rapidement voulu se détacher du néo métal dont ils étaient issus, les membres du groupe ont voulu s’affranchir de toute une scène avec leur troisième réel album, ‘’Minutes To Midnight’’. Le résultat fut des plus hasardeux, enchainant une série de pistes sous-quelque chose, sous-U2, sous-Rammstein. Mais bon, tout le monde peut faire erreur.

‘’A Thousand Suns’’ tenta avec un peu trop d’ambitions de coller à son époque. Electro ambiant concept, inventant le concept de l’intro d’intro, l’album arrivait quand même à proposer quelques bons moments, noyés au milieu d’un trop plein d’idées parfois dispensables. D’ailleurs rien que ‘’When They Comes For Me’’, ‘’Blackout’’ ainsi que ‘’Waiting For The End’’ enterre l’intégralité de ‘’Living Things’’, l’album suivant.

‘’Livings Things’’ ou l’inconsistance par essence. Il me semble qu’à l’époque, l’album était annoncé comme un retour aux sources. La déclaration pointait déjà le doigt sur un souci du groupe : ils ont totalement oublié l’origine de leur propre groupe. Les pauvres, pardonne leur car ils ne savent pas ce qu’ils font. Suite à cet album totalement oubliable, un autre retour aux sources sera tenté, un peu plus probant cette fois. Et même si la meilleure piste de ‘’The Hunting Party’’ semble être écrite par System Of A Down, l’album restait relativement agréable à écouter.

 »Hey regardez les mecs, je crois que c’est notre talent la bas! » « Ah ah putain t’es con Chester! »

  • L’interrogation

Et puis aujourd’hui sort donc ‘’One More Light’’. Plusieurs questions se posent alors. Une lumière avant quoi ? L’extinction finale du groupe ? Rappelons que l’un des derniers titres du précédent album se nommait ‘’Final Masquerade’’… Annonçait il le désastre à venir ?

Je crois que ce qui me perturbe le plus avec Linkin Park est le fait que pour la première fois, j’ai le sentiment de ne pas comprendre du tout l’objectif de cet album. Auparavant, j’arrivais à saisir la volonté, même derrière le plantage. L’envie d’être plus riche (musicalement et financièrement), un désir conceptuel electro ambiant, un retour aux sources ratés, et j’en passe… Je ne vais pas refaire le résumé.

Cet album ne veut rien dire. De sa première ‘’note’’ à sa dernière note, rien ne semble transmettre quoi que ce soit. Tout est vain. Et faire ce constat me mine étrangement, et pas seulement au niveau du groupe.

AH PAR CONTRE POUR S’ACHETER DES CHAPEAUX IL Y A DU MONDE HEIN

  • Le Vide avec un grand V

Si tout est vain, que dire ? Devrais je parler pour ne rien dire ? Et si je n’ai rien à dire, ne ferais je pas mieux de me taire ? C’est trop facile. Car si pareil album sort aujourd’hui, et qu’il n’inspire rien à personne, pourquoi ne devrait on pas le dire ?

Je n’en ferais cependant pas des tonnes. Je n’irais pas jusqu’à dire que ce groupe mérite la mort. Ni même jusqu’à dire que cet album m’a fait saigner des oreilles. Je ne m’énerverais même pas. Mais je soulignerais l’évidence : cet album est une belle coquille vide, incarnant presque avec cynisme une parfaite définition de l’inutilité.

Dix titres se succèdent, sans relief, sans idées, sans rien qui dépasse. Parfois même, les titres sont sans musique. Si c’est possible, puisqu’après tout, la quasi-totalité du groupe semble avoir disparu. Ne cherchez pas les guitares, ne cherchez pas les riffs, la basse ou la batterie, ils ne font que quelques rares caméos ici et là. Par contre, il n’y aucun feat avec le talent, c’est bien dommage.

Chester vient de réaliser ce qu’il vient de faire

  • L’acceptation

Calmement, je vais donc passer à autre chose. Je vous conseille de faire de même. Ne prêtez même pas attention à cette chose, même pour vous en moquer, ça serait les encourager. Un réel ‘’retour aux sources’’ du groupe n’est même pas souhaitable. Tout est gâché, perdu.

La Bonne Bise

2 Comments

  1. Si je ne suis pas totalement d’accord avec tout ce que tu dis sur le groupe, notamment parce que si Météora est plus soigné au niveau de la prod, en terme de composition c’est beaucoup plus pauvre et répétitif qu’Hybrid Theorie, de même je trouve Living Things sans être un album incroyable a bien remonté le niveau après A Thousand Sun qui, sans revenir au son des débuts, se rapprochait justement en terme de composition et même d’âme. J’ai détesté Living Things mais je trouve que le groupe avait su remonter. Minutes to Midnight ne m’ait pas apparu comme un mauvais album non plus, mais comme tu le dis très bien un mixte entre un sous-U2 et un sous-Rammstein qui donne un album pas mauvais mais tellement à des années lumières des attentes légitimes des fans que ça ne pouvait que décevoir, pourtant j’aime bien encore l’écouter maintenant, même si pour moi, l’on est loin de Linkin Park alors.
    Bref, tout ça pour dire que si sur le constat même du groupe je suis loin d’être d’accord, force est de constater que tu as totalement raison pour ce dernier album. Je ne l’ai pas écouté en entier, je n’ai pas eu cette force, mais Dieu, que c’est vide ! Vide au possible ! Sans musicalité, sans recherche. C’est encore moins intéressant qu’une production pondue par un DJ défoncé à 4 heures du matin en 25 minutes … C’est vide à souhait, c’est sans âme et c’est tout sauf un groupe.
    Bref, à voir si en live, il y a encore un intérêt quelconque, mais effectivement, un album incroyablement décevant, et pourtant, l’exigence n’était pas au rendez-vous !

    • Domino

      Un long commentaire, ça fait plaisir!

      Je ne trouve pas Météora plus pauvre et répétitif au niveau de la composition, bien au contraire!

      Très souvent, les gens disent « Ouais mais Somewhere I Belong, ou Faint c’est la meme structure que In The End »… Ouais, et?

       »Don’t Stay » est un morceau d’ouverture assez dantesque, Hit The Floor a une ambiance réellement hypnotique je trouve, Easier To Run et Breaking The Habit ouvrent des voies pop qui ne seront jamais égalée plus tard à mon sens. Meme l’instrumental de Joe Hahn est d’un niveau autre que celui sur Hybrid Theory!

      Je trouve vraiment que c’est un upgrade assez fou par rapport au premier album. Le premier album est bon, mais fait juste « collection de chansons » pour moi. Meteora a, à l’instar de Reanimation, une vraie ambiance globale qui fait que lorsque je le lance, je ne zappe rien.

      Sur Hybrid Theory, passé Papercut et Point Of Authority ben… Je n’écoute plus rien… A Place for my head encore à la limite. Le reste est bien naif à mon gout!

      Mais bon, en tout cas , on est pleinement d’accord sur le dernier album ah ah ah!

Leave a Reply

Theme by Anders Norén