cinéma

Chronique Pratique : Justice League – Zack Snyder

Je me pose beaucoup de questions. Par exemple, récemment, je me suis demandé s’il était vraiment nécessaire de voir ‘’Justice League’’. Ayant résolu ce souci en le visionnant, je me suis alors demandé si je devais en parler ici. Comme vous pouvez le voir, je suis également en train de résoudre ce problème, tout en m’en posant un nouveau… Ne perdons pas de temps, parlons en.

  • DC comme  »Définitivement Compliqué »

En termes de ‘’comics’’, je n’ai jamais su choisir mes préférences… J’aime Batman, mais j’aime aussi Wolverine. J’aime bien Flash, mais il faut bien avouer que Spiderman est super cool. En ce qui concerne les adaptations cinéma des deux univers, le choix est cependant bien plus simple me concernant. Si l’univers Marvel n’est pas dénué de défauts, avec certains films bien peu recommandables, l’univers DC est un concentré d’échecs cuisants.

‘’Man Of Steel’’ était regardable sans être fascinant, ‘’Batman VS Superman’’ était un ratage quasi intégral, ‘’Suicide Squad’’ à peine un film d’étudiants et à mes yeux, seul ‘’WonderWoman’’ s’en sortait avec les honneurs. Ce ‘’Justice League’’ d’abord annoncé en deux parties, pour être ensuite ramené en une seule ne me présageait rien de très grandiose. En dehors de la présence rafraichissante d’Ezra Miller, et de celle rassurante de Gal Gadot, rien ne me donnait réellement envie de me placer devant en dehors d’une certaine curiosité.

Au final, sans être le pire film imaginable, ‘’Justice League’’ cultive l’ensemble des défauts du DC Cinematic Universe. C’est confus, avec un casting toujours aussi discutable selon moi, et sans enjeux ou ambitions. Ca tente vaguement des choses sans totalement les réussir, laissant grandement dubitatif sur l’avenir de cette ‘’saga’’. Se déstructurant de plus en plus, sans grandes idées directrices, si les choses continuent ainsi, il est fort peu probable que la saga aille très loin…

Adieu Ben, tu ne nous manqueras pas

  • Faites attention, ça va aller très vite

Débutant peu de temps après ‘’Batman VS Superman’’, le film installe assez vite son décor. La Terre va mal, les bandits s’en donnent à cœur joie, les démons attaquent, il faut faire un truc. C’est bien entendu Batman qui s’en charge, et qui va se mettre en charge de réunir une équipe bien balaise autour de lui pour faire face à un méchant ‘’terrifiant’’ : Steppenwolf. Cette équipe sera donc constitué de WonderWoman, Aquaman, Cyborg, et Flash. Autre chose à dire ? Je ne crois pas non.

Il faut bien préciser une chose : le synopsis n’est pas du tout le problème de ce film. C’est un synopsis de base, permettant milles développements et collant aux bases données jusqu’ici. On peut d’ailleurs faire de grandes choses avec un petit synopsis. Ce qui n’est pas le cas ici, l’intrigue souffrant de trop nombreux problemes pour arriver à accrocher ou à faire ressentir quoi que ce soit. On est jamais réellement saisis par ce qu’il se passe à l’écran, l’ensemble semblant assez faux et téléphoné. Et si vous voulez savoir pourquoi, il suffit de regarder une ligne plus bas.

Steppenwolf, tout en muscles et en CGI, peine à convaincre. Un peu sorti de nulle part, bien qu’apparement présent dans des scènes coupées de Batman VS Superman, il représente une menace assez négligeables. Si tout le monde s’attendait à voir Darkseid apparaitre, le fait de se trouver face à son lieutenant est un poil décevant. Ne bénéficiant en plus que de bien peu d’exposition, il est un peu compliqué de se sentir concerné par sa venue. Et c’est probablement symptomatique d’un problème bien trop récurrent chez DC. Je m’explique.

Cyborg, un personnage réellement mal exploité, mais pas réellement intéressant non plus

  • Rien ne va

Bien trop désireux de rattraper une saga Marvel déjà bien avancé, DC semble faire tout pour essayer de rattraper son retard. Dans ce but assez casse gueule, tout est jeté à la figure du spectateur sans aucune précaution. Et paf, 3 nouveaux personnages à peine présentés dans ta face. Et hop, tant pis si tu t’y attaches pas, voilà un nouveau méchant aussi vite arrivé qu’éliminé. Tiens, un peu de baston au passage, tout le monde est là pour ça, non ?

Alors non seulement, il y a un vrai problème de mise en place de l’intrigue et des personnages, mais il y aussi à mon sens un vrai problème de casting. Définivement, et je suis désolé de le dire, mais l’ensemble de l’univers Batman ne fonctionne pas pour moi. Ben Affleck est dans une sorte de surjeu badass constant caricatural, allant même jusqu’à singer une posture de catcheur absolument ridicule, en plus d’un ton de parole assez risible. Jeremy Irons en Alfred semble tenir plus du commissaire Gordon qu’autre chose, quant à l’inspecteur en question, il est transparent malgré le choix de J.K Simmons. Pourquoi ce triple choix assez discutable ?

En dehors de cela, il y aussi un vrai souci dans le ton du film. Voulant également rattraper ou singer l’humour inhérent à Marvel, les protagonistes se permettent des échanges allant de l’anecdote rigolote à la blague assez foireuse. Je n’en citerais pas, je vous laisse le plaisir de la surprise, mais ne vous étonnez si vous trouvez souvent cela hors sujet.

A bientôt Ezra, je crois en toi

  • Perdu pour perdu…

Pour finir, tout cela est donc assez moyen. Le film est assez bancal, tiraillé entre une volonté de bien faire et une volonté de suivre la masse, d’une manière très proprette et bien peu adapté à son univers. Je reste néanmoins curieux de voir le film sur Flash, Ezra Miller délivrant une bonne performance bien qu’inadaptée au contexte. Et je reste assez curieux de voir Jake Gyllenhaal reprendre le costume de Batman, tant celui-ci me semble plus à même de délivrer le trauma de Bruce Wayne que la performance grossière de Ben Affleck.

Sur ce, je file voir Star Wars VIII ce soir, on en parle bientôt !
La Bonne Bise !

1 Comment

  1. J’ai a imé Batman VS Superman, malgré quelques incohérences. Il y avait une mise en image qui arrivait à impressionner (notamment Superman filmé de loin entre les buildings, où la scène d’action de Batman qui sauve Martha). Bon, j’aime Snyder, ce qui doit aider.
    Ici, je pense que les problèmes s’expliquent en partie parce que Snyder est parti en cours du tournage. La fin a été confiée à Whedon. Les deux reals n’ont pas fu tout le même ton, d’où les choses qui tombent à plat.
    Par contre, oui, c’est dommage de vouloir absolument faire un univers étendu. Ça marche chez Marvel parce qu’ils ont pris le temps, avec notamment des introductions de personnages dans les scènes post générique. Pas mal de persos (en tout cas les persos importants) ont eu leur film à eux avant d’être intégré dans l’univers.
    Bref, j’attendrai un passage télé ou de le trouver pas cher du tout en DVD/bluray (en espérant une director’s edition qui viendrait remettre la vision initiale, même si je rêve un peu)

Leave a Reply

Theme by Anders Norén