Il fut un temps où sortir un album en s’appelant Eminem était plutôt facile. Et puis depuis ce temps, il y a eu quelques albums de Kendrick Lamar, Kanye West et SURTOUT de Vince Staples ! Est il toujours aussi facile de sortir un album en s’appelant Eminem ? La réponse est, peut être, dans cet article !

  • Original Intro

Je vais vous avouer quelque chose de super original : J’ai commencé à écouter du hip hop avec Eminem ! Incroyable, n’est ce pas ? ‘’Lose Yourself’’ fut même le tout premier single acheté de ma vie avec mes propres deniers ! Vous n’aurez donc eu aucun mal à le comprendre : je suis plutôt attaché au personnage dont il est question aujourd’hui.

Ce lien a toujours été assez moderé cependant. Si l’artiste a eu son heure de gloire, je n’ai aucun mal à reconnaître la pente descendante sur laquelle il se trouve depuis plusieurs années. Mais ce n’est pas grave, ce sont des choses qui arrivent. Personne n’est parfait alors… Autant lui pardonner. Je ne suis qu’amour.

Et puis, tout récemment, il y a eu ce premier single avec Beyoncé… Ce n’était pas très bon. Mais ce n’est pas grave. Ensuite, il y a eu ce freestyle hasardeux contre Trump… Ça non plus, ce n’était pas très bon… Mais ce n’est pas grave, tout semblait encore possible ! Et puis l’album est sorti et les premières réactions ont été assez radicales : L’album était désigné comme un ratage complet. Il fallait donc que je tire ça au clair.

Si le mec n’a pas trop vieilli, il n’en est pas pareil de sa musique…

  • Bad Intro But…

Concernant le single avec Beyoncé, malheureusement placé en ouverture, le verdict est sans appel. Ce titre est très mauvais, n’arrivant pas à se décider entre le fait d’être une introduction ou une vraie chanson. Le refrain étant d’un ennui ferme, on décroche presque dès le second. Ca commence donc très mal pour un album qui compte quand même… 19 titres !

La longueur est, pour moi, un défaut récurrent de beaucoup d’albums du genre. Très peu parviennent à dépasser ce genre de soucis en dehors des trois artistes nommés dans l’introduction. Car si les 3 titres suivants ‘’Walk On Water’’ ne sont pas honteux, ils ont bien du mal à réellement captiver. Et c’est bien là le souci de tout l’album.

Car il faut bien être sur d’une chose : l’album n’est pas un ratage complet. En dehors de son premier morceau, il n’a pas de réels points noirs. Mais il n’a pas de réels points forts non plus ! Instrumentalement, c’est particulièrement ambigu. C’est agréable, ça ne choque jamais l’oreille, mais c’est sans relief aucun. Et lorsque quelque chose nous fait lever la tète, c’est en raison d’un sample déjà milles fois entendus ailleurs… Ou alors pour des invités qui bouffent la chanson, comme Ed Sheeran ou Pink, donnant l’impression qu’Eminem est en train de faire un featuring sur son propre disque…

L’homme s’interroge… Les fans aussi

  • Ni Bon Ni Mauvais

Le ‘’Revival’’ de cet album semble bien étrange. Il est difficile d’y trouver un parfum d’antan, mais paradoxalement, il est assez compliqué d’y trouver quelque donnant envie de se tourner vers l’avenir. Il n’est ni mauvais, ni bon, il est juste là, à se laisser écouter puis oublier tout aussi rapidement… Jusqu’à la prochaine réécoute, qui sera sympathique puis oubliée, et ainsi de suite.

Les temps ont changés, c’est un fait.

La Bonne Bise