jeux videos

Chronique Pratique : Dragon Quest Heroes – PlayStation 4

En termes de RPG japonais, il y a plusieurs écoles. D’un coté, il y a celles et ceux qui ne jurent que par Final Fantasy et de l’autre, les partisans de Dragon Quest. De mon coté, j’ai toujours été très Final Fantasy et ce pour une infinité de raisons. Et puis le temps passe, la mentalité change et je me retrouve aujourd’hui à attendre Dragon Quest XI. Sauf que comme il n’est pas sorti, je vais vous parler de Dragon Quest Heroes. Voilà.

  • Dragon Quest en quelques mots

Si vous connaissez Dragon Quest, vous devez le savoir, cet épisode est un peu différent. Si vous ne connaissez pas Dragon Quest, je résumerais la série ainsi : C’est un RPG au tour par tour désigné par le monsieur qui a fait Dragon Ball. C’est assez classique, mais pas dénué d’un certain charme.

Dragon Quest Heroes est, au niveau du gameplay, aux antipodes de ça. Le tour par tour n’est plus et laisse place à un cocktail d’action et de batailles fournie en ennemis. Quelque part, on se rapproche un peu de la série des Dynasty Warriors. Et vous voulez savoir quelque chose de rigolo ? Je déteste Dynasty Warriors sacré nom de nom !

Du fait, lorsque j’ai appris l’existence de ce jeu, ma première réaction fut une hilarité complète et un peu flippante. Puis j’ai appris à aimer la série d’origine et j’ai pris ce jeu sous un autre angle. Et grand bien m’en a pris car… C’est très bon !

Séquence souvenirs: Dragon Quest VII. Sorti en 2000 Comme Final Fantasy IX. Joie.

  • Tout y est et bien plus encore

Alors vous allez me demander ce qui donne au jeu tout son attrait. Premièrement, ce n’est peut être qu’un détail pour vous mais je sais que pour certains ça veut dire beaucoup : c’est plutôt joli à regarder. Et dans mon cas, me dire qu’un Dragon Quest est joli est toujours une donnée assez folle dans ma grosse tête. Car il fut un temps ou Dragon Quest, graphiquement, c’était la dèche.

Mais ici, ce n’est pas cas, c’est réellement joli à regarder. Et ce qu’il y a de complètement foufou dans tout ça, c’est que ce n’est pas pour cacher un fond ultra faiblard. Au niveau de l’univers, on est tout fait dans la zone de confort de la saga. L’univers est fidèle à ce que l’on en connait et est toujours assez efficacement désigné par Akira Toryama. Les personnages sont assez rapidement attachants, et le joueur se retrouve d’ailleurs avec le choix d’incarner une fille ou un garçon selon ses goûts. Pas de jaloux ou jalouse, les deux se valent !

Une fois que la sympathique introduction est passée, on peut alors rentrer dans le vif du sujet. Vif, dynamique, le jeu se prend vite en main. Le plaisir est immédiat, tout comme l’immersion qui se trouve renforcée par une ambiance musicale idéale. On est également dans ce que la série sait faire de mieux, ce qui permet de se rendre compte de l’intelligence de cet opus. En mélangeant certains composants old school de la saga avec un gameplay totalement nouveau pour le genre, le jeu arrive à contenter fans de la première heure et nouveaux venus. Si seulement Final Fantasy XV avait su faire pareil.

Parfois, on fait face à des ennemis de taille

  • Le mot de la fin: chaussure

Alors je ne vais pas tourner autour du pot et ce pour deux raisons. Premièrement, ça n’aurait aucun sens. Deuxièmement, ce ne serait que perde du temps de jeu sur ce fantastique et efficace petit jeu qui pourra vous occuper longtemps ! Alors que vous soyez fan ou pas de la saga, n’hésitez pas plus longtemps et foncez !

La Bonne Bise !

4 Comments

  1. Dans le genre Dynasty Warriors like avec un côté RPG et un univers très bon, tu connais Drakengard ?
    C’est pas très joli, les décors sont assez vides et ternes (même si ce dernier point ajoute à l’ambiance) et puis ça date maintenant, mais l’histoire est très sombre, avec un personnage principal qui change beaucoup de ceux des FF (le jeu est de Square Enix, il a été fait par ceux qui ont créé le premier Nier). La mise en scène pâtit du manque de moyens, hormis pendant les cinématiques, mais les péripéties ne nous épargnent rien, avec en plus un méchant surprenant.
    Le 2 est moins sombre, mais les personnages sont toujours aussi intéressants, c’est plus joli, plus cohérent dans le gameplay (on n’est plus seul face à une armée) et l’inversion des rôles par rapport au premier est assez fantastique.
    Un troisième épisode est sorti, seulement en téléchargement, c’est une préquelle, mais apparemment, il n’arrive pas du tout au niveau des 2 premiers.

    • Domino

      Yes je connais Drakengard!

      C’est un excellent et très bon jeu qui a marqué mon adolescence! J’ai jamais fini le 2, et je n’ai pas fais le 3, mais j’ai adoré Nier Automata, qui se passe dans le  »même univers » (les guillemets sont importants)

      Tu l’as fais?

  2. Beaucoup disent que c’est un chef d’oeuvre. Il a eu 9\10 chez Gamekult je crois, ce qui n’est pas fréquent.
    Je ne l’ai pas encore fait, mais ça arrivera!

Leave a Reply

Theme by Anders Norén