J’aime bien Gorillaz, vraiment. J’en réécoutais encore récemment et je me disais que c’était quand même un super projet ! Du coup, je me suis précommandé le nouvel album, je suis qu’il sera super. Et si je parle de Gorillaz aujourd’hui, ce n’est pas un hasard puisque Little Dragon me fait penser en beaucoup de points à ce délicieux projet simiesque.

  • Rions ensemble

Little Dragons est un groupe venu de suède, ce que ne dit aucunement le nom de la chanteuse, Yukimi Nagano. Si l’on en croit la légende, le nom du projet viendrait des colères apocalyptique de Mademoiselle Nagano en studio. Rigolo, n’est ce pas ? Pas plus que ça ? Qu’importe, tout l’intéret n’est pas là quoi qu’il en soit.

Lorsque je compare le groupe à Gorillaz, il est amusant de noter qu’ils ont déjà partagés la scène ensemble ! On peut aussi remarquer qu’ils ont même collaboré ensemble sur ‘’Plastic Beach’’, le troisième album de la bande de Damon Albarn. Et si ces deux anecdotes ne vous font pas plus rire que ça, je ne sais plus quoi faire pour vous.

La fille semble terrifiante, en effet!

  • Parlons de l’album puisque vous n’avez pas d’humour

D’obédience electro pop, ou pop électronique, ‘’Machine Dreams’’ fait donc parfois penser aux derniers travaux de Gorillaz. Pour imager la chose, disons qu’au lieu de retrouver l’ambiance urbaine un peu étrange du premier album, on se trouve bien plus proche de l’imagerie coloré et lumineuse des derniers albums.

L’album porte en fait très bien son nom. Les machines dont il est question se manifestent tout au long des 11 titres avec subtilité et un certain sens de l’onirisme. De la première à la dernière note, tout semble incarner une certaine idée de la reverie, justifiant ainsi la deuxieme partie du titre. La voix de Yukimi sait se faire douce, envoutante, sans jamais trop en faire, portant à merveille les compositions du groupe.

Et ces compositions, figurez vous qu’elles sont plutôt bonnes ! Toujours judicieuses et cohérentes, pleine de jolies trouvailles déléctables, elles usent de tout leurs charmes pour le plus grand plaisir de l’auditeur. De la première à la dernière note, l’album emporte, fait doucement danser, sourire, et s’émouvoir avec simplicité. Il y a quelque chose de beau, de simple et de lumineux dans tout ça.

Comme vous l’avez deviné, voilà le groupe

  • Tout est dit, c’est cool

On est mardi c’est le début de semaine, tout est cool, on ne va pas s’encombrer la tête. Et pour faire simple, disons le : cet album mérite une petite place dans votre cœur. Il est doux, sucré, solaire et lunaire à la fois. Et ça, c’est bien.

Laissez vous faire, vous en avez bien besoin !

La Bonne Bise

Le bonheur à portée de clic !