Avant de connaitre le groupe, j’étais persuadé que Girls Against Boys était un groupe féminin au nom un peu facile. Et puis un jour, en prenant le temps d’écouter un disque, la vérité m’est apparue. Non seulement, il s’agissait d’un groupe masculin, mais en plus c’était bien. Du coup, c’est une excellente raison pour vous en parler ce matin.

Cliquez ici pour acheter !

  • Les puristes disent…

‘’Freakonica’’ est le premier album que j’ai écouté du groupe. Je ne connaissais rien du groupe avant ça, et je ne dois pas vous mentir : j’ai trouvé cet album cool. Même si ce n’était pas exactement ce que je recherchais à l’époque, ça a parlé à une partie de moi qui s’en est trouvé fort satisfaite. Certains fans du groupe semblent pourtant dire qu’il s’agit du moins bon album du groupe…

Vous savez quoi ? Je me fiche de ce que peuvent en dire les puristes, je ne les ai jamais aimé de toute façon. Ils sont toujours en train de faire les malins et ne sont jamais contents de toute façon ! Alors puisqu’il en est ainsi, je revendique son honte mon attrait pour cet album ! Et c’est empli d’une forte conviction que je vais tenter de vous le faire aimer également ! C’est parti !

Le groupe, à une certaine époque

  • On s’en fout des puristes…

Pour commencer, je ne vais pas vous mentir. Sorti en 1998, cet album est assez typique d’une époque. Si la nostalgie de l’époque en question vous prend, n’hésitez alors pas à écouter ce disque, c’est un excellent angle d’attaque ! Si ce n’est pas le cas, écoutez le quand même ! Car ce qui saute aux yeux dès le premier titre ‘Park Avenue’’, c’est que le groupe sait écrire des chansons et des riffs !

C’est en partie pour cette raison que j’ai du mal à comprendre l’aversion pour cet album. Que peut on attendre d’un bon groupe en dehors de bonnes chansons ? Si vous avez la réponse, n’hésitez pas à me le dire en commentaires ! Girls Against Boys propose un rock épais, puissant, rugueux et mélodique dont la couleur urbaine emporte très loin.

Tout au long de l’album, une tension est palpable. Elle n’implique ni haine, ni violence gratuite mais donne à l’ambiance générale de ‘’Freakonica’’ quelque chose de presque obsédant. De mon point de vue, il est impossible de ne pas aller au bout de l’album une fois celui-ci lancé. Si certains iront peut etre reprocher le manque de chansons sortant du lot, je leur répondrais que cela s’explique facilement. En effet, pour moi, le niveau d’écriture est constant et excellent de la première à la dernière note. C’est aussi simple que ça.

Le groupe, à une époque certaine

  • Soyez votre propre puriste que diable!

Ce groupe a la classe, tout autant que le nom de son leader, Scott Mc Cloud. Tout sonne judicieusement et efficacement, rendant l’album un tout petit peu indispensable. Pourquoi hésiter plus longtemps ? Vous avez besoin de cette tension et de cette musique ! Régalez vous que diable !

La Bonne Bise !